BONUS 2018

Les banques françaises jouent la modération

le 17/05/2018 L'AGEFI Hebdo

A l’exception d’un établissement, les cordons de la bourse ne se sont pas déliés pour les rémunérations variables attribuées au titre de l’exercice 2017.

Les banques françaises jouent la modération
En 2018, BNP Paribas (BNPP), la Société Générale, Natixis et le groupe Crédit Agricole SA ont consacré plus de 890 millions d’euros (891,87 millions d’euros précisément), au titre de l’exercice 2017, aux rémunérations variables de leurs « preneurs de risques », ces salariés dont le métier et/ou...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi