Témoignage, Frédéric Pelèse, 41 ans, détaché auprès de la Commission européenne depuis octobre 2014

« Travailler là où les textes sont conçus et négociés est très riche »

le 07/09/2017 L'AGEFI Hebdo

« J’ai d’abord été candidat en interne auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour bénéficier d’un détachement à la Commission européenne (CE), puis j’ai aussi passé, dans un second temps, le processus de candidature à la CE. C’est assez compétitif car il y a souvent plusieurs candidats pour ce type de mobilité. Je pense que plusieurs éléments ont joué en ma faveur : mes liens avec l’Esma (Autorité européenne des marchés financiers) et ma connaissance de l’élaboration de textes de réglementation, ma culture juridique et ma maîtrise de l’anglais. Travailler là où les textes sont conçus et négociés est très riche. Je travaille sur des sujets liés aux marchés financiers au sein d’une équipe de 15 personnes : le post-marché, la directive MIF et la gestion de portefeuille, l’Union des marchés de capitaux... J’effectue les mêmes travaux qu’un fonctionnaire européen : la conception et l’élaboration de la législation de niveau I et II et le suivi des négociations y compris lors des trilogues. Je représente aussi la Commission à l’Esma et lors de conférences. Je participe à tous les travaux internes de l’unité, par exemple les briefings à destination du commissaire, la gestion des plaintes par des citoyens contre des Etats membres (liée à la transposition du droit européen). En ce moment, je travaille sur MIF 2 et le règlement sur les ventes à découvert. Participer à la rédaction d’un texte est passionnant ! »

A lire aussi