Rencontre avec... Véronique Torner, marraine de la 2e édition de l’Adaweek, semaine dédiée à la place des femmes dans les sciences et technologies

« Les femmes ont une carte à jouer dans le numérique »

le 01/12/2016 L'AGEFI Hebdo

  En quoi consiste l’Adaweek dont la deuxième édition vient d’avoir lieu* ?

Adaweek vient du nom de la Britannique Ada Lovelace qui a réalisé le premier programme informatique ! Cet événement – gratuit et ouvert à toutes et tous – a réuni un écosystème d’acteurs très variés – grandes entreprises, associations, start-up et institutions gouvernementales – afin de réfléchir ensemble sur l’enjeu que représente la faible représentation des femmes dans les sciences et technologies. Google, Criteo, Ecole 42, Wikimédia… étaient présents autour de tables-rondes et d’ateliers pour travailler sur ces sujets.

La révolution « digitale » est-elle une opportunité pour les femmes du secteur financier ?

Bien sûr ! On le voit aujourd’hui : un nouveau secteur financier émerge sous l’effet de la « digitalisation » et des nouveaux produits et services en provenance des fintech. Ce contexte inédit comporte de nouveaux codes sociaux. Or les femmes de la finance, comme celles d’autres secteurs où la féminisation est difficile à des postes à responsabilité, sont bloquées par des codes sociaux qui n’ont plus lieu d’être à l’heure où les modes de travail aussi connaissent des transformations. Les femmes ont donc une carte à jouer dans le numérique ! Et elles n’ont pas besoin d’avoir un parcours scientifique car beaucoup d’autres compétences sont recherchées, dans les sciences sociales, le marketing, le design…

Qu’en est-il de l’égalité salariale dans ces métiers ?

L’étude 2015 « Femmes du numérique » du Syntec Numérique, qui a comparé les rémunérations hommes-femmes entre 2010 et 2014, a relevé un écart salarial de 10 % dans les catégories ingénieurs, consultants et cadres. Chez les cadres dirigeants, cet écart est de 12 %, mais il atteignait 37 % en 2010 ! Les inégalités salariales sont ainsi moins criantes dans les métiers du numérique et elles tendent à diminuer. Selon les statistiques de l’Insee, l’écart salarial moyen hommes-femmes est de 19 %... La commission Femmes du numérique du Syntec a en outre publié en 2015 un Guide des bonnes pratiques en faveur de l’égalité professionnelle.

*Du 21 au 25 novembre 2016.

Sur le même sujet

A lire aussi