Rencontre avec… Myriam Lepetit-Brière, en charge de la direction des ressources humaines à l’Autorité des marchés financiers (AMF)

« Une expérience à l’AMF peut être un tremplin dans une carrière »

le 08/09/2016 L'AGEFI Hebdo

 Quelle est votre politique de recrutement à l’AMF ?

Chaque année, nous recrutons de 50 à 60 personnes. L’essentiel de nos embauches – 90 % – se font en contrat de droit privé. Nous recevons 9.000 CV par an, nous en retenons 700 après les avoir présélectionnés, puis 500 candidats vont passer des entretiens avec notre équipe RH.

Quels sont vos canaux de recrutement ?

Aujourd’hui, les « jobboards » (sites web d’offres d’emploi) représentent 30 % de nos recrutements. Ensuite, notre site internet et LinkedIn (nous avons une page Carrières sur ce réseau social depuis 2015) constituent 20 % à 25 % de nos embauches. Les 45 % à 50 % restants proviennent de recommandations en interne, d’autres régulateurs ou de cabinets de recrutement.

Quels profils visez-vous ?

Depuis quelques années, nous avons renforcé le recrutement de profils européens et internationaux car l’AMF est de plus en plus présente dans des groupes de travail, à l’échelle européenne ou internationale, qui visent à faire évoluer la réglementation et son interprétation. Près de 10 % de nos recrutements concernent de jeunes diplômés issus de formations universitaires, ou d’écoles de commerce et d’ingénieur. Sinon, nous recrutons essentiellement des personnes dotées de 5 à 15 ans d’expérience.

Comment les attirez-vous ?

Avoir le label du régulateur sur son CV est un « plus » dans une carrière, mais il est vrai que nous ne sommes pas toujours très visibles auprès des candidats. Une réflexion est en cours actuellement sur ce sujet, l’idée est de voir comment nous pourrions davantage valoriser l’AMF et ses métiers. Notre offre RH s’appuie sur deux éléments forts. D’abord, le développement des compétences, avec notamment 5 % de la masse salariale dédiée à la formation. Une expérience à l’AMF peut être un tremplin dans une carrière ! Ensuite, nous sommes très attentifs à la QVT, la qualité de vie au travail. Sur ce sujet, nous avons lancé un groupe de réflexion avec dix collaborateurs et des représentants du personnel.

Sur le même sujet

A lire aussi