Rencontre avec... Pascal Collardey, associé directeur des ressources humaines de KPMG en France

« Si l’extrait de casier judicaire n’est pas vierge, le recrutement s’arrête »

le 28/10/2010 L'AGEFI Hebdo

« Lorsque nous recrutons, nous demandons toujours aux candidats de nous fournir un extrait de leur casier judiciaire. Cela vaut pour tous nos métiers : l’audit, l’expertise comptable et les fonctions supports. Les cadres comme les employés sont concernés. C’est un point dur de notre processus de recrutement et les professionnels le comprennent plutôt bien car ils ne sont pas surpris ou très peu. D’autant qu’il est facile aujourd’hui d’obtenir ce document auprès de l’administration. Notre métier est d’authentifier des comptes d’entreprises, par conséquent, nous exprimons de façon générale une exigence de probité et d’intégrité à l’égard des candidats qui souhaitent nous rejoindre. Sur le contenu de l’extrait de casier judicaire, il faut que ce dernier soit vierge. S’il ne l’est pas, c’est rédhibitoire et le processus de recrutement s’arrête. Pour les cadres expérimentés, nous pouvons aussi mener d’autres vérifications, notamment par le biais d’internet. »

A lire aussi