Dossier Bonus

FIXED INCOME Nette envolée

le 29/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Ils ne sont peut-être pas aussi nombreux qu’à la City ou à New York, mais à Paris, le petit monde des spécialistes du fixed income qui manient les instruments de crédit, de taux d’intérêt et de change, redresse la tête. En effet, en 2009, ces financiers aux profil très pointus (ils sont notamment à l’origine des CDO*, CDS*…) avaient bu la tasse, avec une chute des bonus de 50 % à 70 %. Même si les changements de règles rendent la comparaison entre 2009 et 2008 hasardeuse, ces opérateurs affichent cette année des rémunérations (fixe et variable) « dantesques », selon l’expression d’un DRH d’une banque de financement et d’investissement (BFI). « 2009 a été excellente sur les taux », confirme Jean-Marie Cousty, consultant chez Hudson. L’une des tendances déjà engagée en l'an dernier se confirme : la part de bonus versée en cash se réduit au profit de celle attribuée en actions. Ce n’est pas une surprise dans la mesure où les BFI s’attachent, tant bien que mal, à respecter les nouvelles règles sur leurs mécanismes de bonus. « Les systèmes varient selon les établissements mais, globalement, un quart du bonus est versé en numéraire et le reste est étalé sur trois ou quatre années », indique le recruteur de Hudson. Et à l’instar d’autres métiers, on retrouve aussi dans ce segment une flambée des salaires fixes initiée par des établissements anglo-saxons. Par conséquent, l’écart de rémunérations globales (fixe et bonus) entre les banques françaises et leurs rivales britanniques ou américaines basées à Paris se creuse davantage. En général, la fourchette de fixe d’un vendeur senior se situe entre 100.000 et 300.000 euros pour un bonus global allant de 150.000 à 450.000 euros. Du côté des traders, métier sur lequel les BFI ne sont pas du tout disertes cette année, « la base de rémunération est la même que celle des vendeurs, avec des salaires fixes et des bonus quelque peu plus élevés », souligne Jean-Marie Cousty.

*CDO : collateralized debt obligation ; CDS : credit default swap

A lire aussi