Dossier Bonus

FINANCEMENTS STRUCTURES Statu quo

le 29/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Pour Denis Marcadet, président de Vendôme Associés, « 2009 a été une année de transition pour les financements structurés ». Les bonus de ces banquiers avaient enregistré au titre de l’exercice 2008 un recul moyen de 38 %, dans un contexte difficile. En 2010, la tendance sur leurs rémunérations (fixe et bonus) est le statu quo : « Nombre de compétiteurs en forte réduction, position dominante pour les grandes banques françaises, tout concourt à une logique de consensus de place et à une stabilité des rémunérations, explique le patron du cabinet de chasse de têtes. Si, en 2009, les financements d’acquisitions ont été au plus bas, l’année fut un bon millésime pour les financements de projet sans que cela se matérialise par des révisions salariales généralisées. » Quelques ponctuels réajustements ont été apportés à des salaires fixes de profils seniors, comme le versement de bonus significatifs (en forte hausse comparé à 2008) à des collaborateurs que les banques souhaitent fidéliser. Globalement, si les bonus tendent vers ceux alloués en 2007, ils restent bien en deçà et sont très individualisés. « Ce qui crée, confie Denis Marcadet, un sentiment général d’insatisfaction salariale qui s’est développé dans la profession… » Côté financements d’actifs et financements export, rien de nouveau, la stabilité prévaut sur les fixes, et les juniors décrochent de plus en plus face à leurs collègues du M&A (fusions-acquisitions)… « Là encore même tendance, rappelle le chasseur de têtes. les bonus se rapprochent de ceux versés en 2007. Et même constat, les profils seniors sont privilégiés. L’individualisation est de rigueur. »

A lire aussi