Témoignage... Stéphanie Gasquet, 42 ans, trader sur options de taux d’intérêt chez Natixis

« Le contexte est difficile mais de nouvelles opportunités apparaissent »

le 19/05/2016 L'AGEFI Hebdo

« Le contexte est difficile mais de nouvelles opportunités apparaissent »

« J’aimais les mathématiques. Après un diplôme à l’Essec, je me suis donc spécialisée en suivant un DEA à Jussieu, puis à l’occasion d’un stage comme ’quant’ chez Crédit Agricole Corporate & Investment Bank en 1996. J’ai ensuite très rapidement rejoint Natixis à un poste similaire. Je suis arrivée à un moment de forte croissance de l’activité. Ce qui m’a permis – avec l’équipe – de développer pour les traders des outils de valorisation et de gestion de produits optionnels de taux adaptés aux besoins de plus en plus spécifiques de nos clients. Ensuite, il y a neuf ans, je suis devenue trader. J’apprécie le fait d’être responsable de mon ’portefeuille’, de jouer le rôle de ’chef d’orchestre’ qui interagit avec les commerciaux (’sales’ et structureurs), les ’quants’, le département de gestion des risques et les ’brokers’ du marché interbancaire. Le métier est très intéressant et motivant, mais le contexte est plus difficile. Depuis la crise de 2008, les métiers de ’fixed income’ sont plus réglementés, le coût du risque a fortement augmenté et la rentabilité en pâtit. Par ailleurs, le contexte de taux bas a fortement ralenti certaines activités. Mais de nouvelles opportunités apparaissent, par exemple le développement d’outils de couverture contre les taux négatifs pour nos clients, contexte que nous n’anticipions pas il y a quelques années. »

Sur le même sujet

A lire aussi