Témoignage… Mélanie Brisson, 24 ans, consultante junior en actuariat chez EY

« Dès l’an prochain, je serai amenée à encadrer des projets »

le 28/04/2016 L'AGEFI Hebdo

« Dès l’an prochain, je serai amenée à encadrer des projets »

« Depuis ma prise de fonction en octobre 2014, j’ai travaillé sur des dossiers très variés : le rapprochement entre deux mutuelles, le calcul de provisions pour la garantie ’arrêt de travail’ dans un institut de prévoyance... En ce moment, ma mission consiste à développer certains aspects d’un modèle de gestion actif-passif d’un client banquier-assureur. Pour exercer le métier d’actuaire, il faut de la rigueur, de l’autonomie et une capacité à prendre du recul afin de faire parler les chiffres que l’on obtient. La technicité doit en effet être au service de l’analyse et des conseils que l’on est amené à formuler à nos clients. Il faut aussi avoir une bonne vision micro et macro du secteur de l’assurance que l’on acquiert grâce aux nombreuses interactions avec les clients. Dès l’an prochain, je serai amenée à encadrer des projets. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a fait choisir EY car le cabinet offre des perspectives d’évolution rapides, que ce soit sur le plan managérial ou international. EY est présent dans de nombreux pays et propose des programmes d’immersion de plus ou moins longue durée. L’Allemagne, la Belgique ou les Pays-Bas m’intéresseraient plus particulièrement. »

Sur le même sujet

A lire aussi