Témoignage... Isabelle Girolami, responsable mondiale des activités de marchés chez Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (CIB)

« En Asie, les salles de marchés sont beaucoup plus féminisées qu’en France »

le 10/03/2016 L'AGEFI Hebdo

 « J’ai pris mes fonctions le 30 septembre 2015, et j’ai intégré le comité exécutif de Crédit Agricole CIB qui comprend 17 membres dont cinq femmes. Nommer une femme à la tête des activités de marchés n’est pas courant dans les banques de financement et d’investissement (BFI). Il me semble que dans les autres BFI françaises, mes pairs sont tous des hommes. Notre directeur général s’implique beaucoup dans les sujets de diversité. Il faut plus de femmes au niveau managérial ! Car elles ont une façon différente de voir les choses, cela offre incontestablement une richesse. Je vais prochainement me rendre à Hong Kong pour soutenir le lancement de notre réseau de femmes. En Asie, les salles de marchés sont beaucoup plus féminisées qu’en France. Dans cette région, les femmes sont plus ambitieuses, elles n’ont pas peur de foncer. Les Françaises sont plus réservées, les choses sont en train d’évoluer mais cela reste très vrai. Je suis moi-même passée par cette phase durant ma carrière, lorsqu’il y a dix ans, j’ai décliné un poste car je pensais que je n’avais pas les compétences requises. Cela m’a fait énormément réfléchir. Il faut vraiment encourager les talents féminins à faire la démarche – personnelle il est vrai – de se positionner à des postes clés, d’exprimer leurs souhaits d’évolution… Ce n’est pas le nombre de femmes au comex qui importe, mais d’y avoir des femmes qui comptent. »

Sur le même sujet

A lire aussi