Tout un écosystème de métiers autour des SGP

le 03/11/2011 L'AGEFI Hebdo

En France, les trois quarts des 567 (à fin 2009) sociétés de gestion de portefeuille (SGP) emploient moins de vingt personnes, tout en représentant au total 22 % des effectifs, indique une enquête de l’Association française de gestion (AFG). Au-delà des 15.000 emplois directs dans ces sociétés, chaque poste de travail suscite près de cinq postes supplémentaires dans l’écosystème du métier, selon l’AFG. Les SGP seraient à la source de près de 11.000 emplois supplémentaires auprès de prestataires, que le travail soit exécuté à l’intérieur des SGP (1.650 emplois) ou externalisé (9.500). Elles généreraient aussi 9.000 emplois dans des métiers associés, chargés de tâches que les SGP ne peuvent réaliser en raison de la réglementation : dépositaires/conservateurs (3.750 emplois), professions comptables (1.250) et courtiers (4.000).

A lire aussi