Des tests d’intégrité à la City

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

A la City, la moralisation est en marche. En tout cas, pour les membres du Chartered Institute for Securities & Investment (CISI), organisation qui regroupe les financiers qui travaillent dans la gestion de fortune et sur les marchés. Début avril, le CISI a annoncé que ses 40.000 professionnels devront passer des tests visant à évaluer leur probité. Jusqu’à présent, seuls ceux qui donnaient des conseils financiers devaient se soumettre à ces tests, leurs collègues du trading ou des fusions-acquisitions n’y étant pas assujettis. Introduits fin 2008, ces examens proposent six cas fondés sur des situations réelles. « Aucun test ne peut garantir le comportement d’une personne, précise Simon Culhane, directeur général du CISI. Notre objectif est de sensibiliser les gens sur la façon dont ils sont censés se conduire face à des situations difficiles. »

A lire aussi