Tensions sur les rémunérations

le 24/02/2011 L'AGEFI Hebdo

La structure de rémunération des banquiers conseils, qui comprenait auparavant une part variable plutôt confortable, connaît de substantielles modifications dans le cadre des nouvelles règles européennes sur les bonus versés dans les grands établissements. « Avant la crise, les banquiers conseils pouvaient espérer percevoir en rémunération variable un multiple de leur fixe : en moyenne deux fois mais parfois beaucoup plus pour certaines entreprises étrangères, explique un spécialiste. Aujourd’hui, conséquence des nouvelles règles d’allocation des bonus, les fixes ont été largement revalorisés. Quant aux parts variables, la discrimination est de plus en plus forte… » Diane Segalen, vice-présidente du cabinet de chasse de têtes CTPartners, met en garde : « Il n’est pas toujours facile de séduire ces professionnels. On ne pourra pas attirer une ‘star’ du haut de bilan si on ne peut pas la rémunérer. » Et l’écart de rémunération entre les structures indépendantes et les grandes banques peut être assez marqué : « La rémunération fixe incluant la part variable d’un banquier senior en charge du ‘coverage’ dans une banque d’affaires se situe entre 1 et 1,5 million d’euros, tandis que le même professionnel dans une banque commerciale percevra de 300.000 à 600.000 euros », compare Diane Segalen, qui prédit « une baisse de 20 % des enveloppes de bonus pour les spécialistes du ‘coverage’ dans les grandes banques ».

A lire aussi