Le télétravail fait peur aux managers intermédiaires

le 17/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Peu répandu en France où il concerne seulement 12,4 % de la population active, le télétravail fait partie des nouveaux usages dans les entreprises. Une récente étude menée par le cabinet de conseil Greenworking auprès de vingt grands groupes français (dont Axa et Groupama), représentant au total 6.200 télétravailleurs (au moins huit heures par mois), permet de tirer des enseignements sur ce mode de travail émergent. Si 96 % des managers, employeurs et télétravailleurs se disent satisfait par ce dispositif dont la mise en place coûte en moyenne 1.370 euros par salarié, 92 % des employeurs estiment que le premier frein au développement du télétravail est la réticence des managers intermédiaires. L’étude souligne que « 

le télétravail abroge de fait les notions d’unité de temps, d’unité de lieu et d’unité d’action de l’entreprise », ce qui implique un nouveau mode de management à distance. Ce dispositif accroît en moyenne la productivité entre 5 % et 30 %, précise l’étude. Actuellement, 75 % des grands groupes sont en phase d’expérimentation avec un projet pilote concernant en moyenne entre 30 et 200 salariés.

A lire aussi