Témoignage Grégory Mauduit, 29 ans, manager chez PwC

« Ce système demande une capacité à travailler chez soi, à rester concentré »

le 23/05/2013 L'AGEFI Hebdo

« Depuis un an et demi, je suis en télétravail, j’ai signé un avenant à mon contrat de travail. Ma problématique n’était pas liée à la vie familiale car je n’ai pas d’enfants, mais elle concernait mon temps de transport en voiture qui était souvent long et fastidieux à cause des bouchons. Mon métier est assez intense et toute économie de temps est appréciable. J’ai un ordinateur portable et un Blackberry, je travaille chez moi un jour par semaine. Il m’arrive d’avoir des semaines sans, la formule est souple chez PwC. Attention, le télétravail ne remplace pas le temps de présence chez le client ! Dans ma profession, ce mode de travail est déjà assez ancré. Ainsi, j’encadre entre deux et quarante personnes qui sont souvent en mission chez des clients sur plusieurs sites, mais les moyens technologiques me permettent de voir à distance les travaux qu’ils réalisent. Le télétravail demande une capacité à travailler chez soi, à rester concentré, cela dépend de chacun. En ce qui me concerne, je gagne en efficacité. Je pense que permettre à ses salariés d’accéder à ce type d’organisation peut jouer sur leur fidélisation à l’entreprise. »

A lire aussi