Témoignage Jacques Giard, associé coresponsable du département Financial Advisory Services chez Mazars

« Si la confidentialité n’est pas totalement respectée, tout s’effondre »

le 14/04/2011 L'AGEFI Hebdo

« Mon parcours de dix-huit ans dans les métiers du conseil aux entreprises comprend onze années à New York avant un retour à Paris en 2008. Nos missions à dominante transactionnelle sont des ‘due diligence’, évaluations, expertises en litiges, assistance en négociations et autres restructurations. Pour ce travail, la clé de voûte de l’édifice est la confidentialité. Si elle n’est pas totalement respectée, tout s’effondre. Les conséquences seraient incalculables : un concurrent pourrait se manifester, l’opération pourrait échouer, un vendeur frileux pourrait se désister… Il faut donc respecter une confidentialité absolue. Nous ne discutons jamais des transactions sauf avec les personnes concernées et nous nous abstenons d’en discuter dans des endroits publics. Lorsqu’une opération est en cours, il y a une liste des personnes référentes (avocats, directeur financier, responsable des fusions-acquisitions…) avec qui mes collaborateurs et moi-même pouvons échanger. Je fais systématiquement des recommandations sur ces sujets quand je réunis mes collaborateurs en début de mission. »

A lire aussi