L'avis de... Nicolas Sidier, avocat associé au département droit de l’entreprise du cabinet Péchenard et Associés

« Sécuriser les situations de flottement lors de recrutements de dirigeants »

le 27/01/2011 L'AGEFI Hebdo

L’intervention d’un avocat est-elle courante dans le cadre de recrutements externes de dirigeants ?

Les échanges entre l’avocat de l’entreprise et celui du professionnel sollicité sont une pratique courante. L’offre de l’entreprise est très complexe et les contreparties de l’embauche sont multiples ; le point essentiel est évidemment le « package » de rémunération, qui est discuté point par point (rémunération fixe, proportionnelle, welcome package*, golden parachute**, actions gratuites...). Mais la discussion peut aussi porter sur d’autres aspects plus opérationnels.

Qu’apporte un avocat ?

Il permet de sécuriser les situations de flottement pouvant être délicates : notamment la zone de flou durant laquelle les parties se sont entendues mais rien n’est formalisé statutairement. C’est pourquoi l’avocat doit aussi préserver un climat de confiance pour son client (l’entreprise ou le professionnel) afin d’assurer les meilleures conditions de négociation puis d’exercice professionnel. Il y a un intérêt commun à ce que le recrutement se déroule de façon rassurante. De nombreuses choses se font à l’instinct, il y a une forte part de psychologie.

*Prime de bienvenue ; **Prime de départ

A lire aussi