Témoignage Fabien Graeff, 42 ans, responsable financement des risques et solutions captives chez Marsh France, membre qualifié de l’Institut des actuaires

« Savoir communiquer et vulgariser ce que l’on fait »

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

« J’ai rejoint Marsh France en 2004 après avoir travaillé chez Munich Re. Je mets en place des structures d’assurance/réassurance assez complexes, comme des captives (sociétés d’assurance dédiées à couvrir les risques de leur maison mère et leurs filiales), cela m’amène très souvent à l’extérieur pour voir mes clients. Notre palette est large. Nous intervenons sur tous types de risques et dans tous les secteurs d’activité. Ce métier comprend de nombreux aspects financiers et calculatoires mais dans le conseil, il faut aussi savoir communiquer et vulgariser ce que l’on fait afin de vendre les prestations et démontrer leur intérêt. C’est un métier d’expert mais aussi d’'advisor' qui conseille, examine les situations, remet les choses dans un contexte… Nous utilisons la technique pour apporter le meilleur conseil. Avoir le titre d’actuaire (auprès de l’Institut des actuaires qui reconnaît une dizaine de formations en France, NDLR) est important lorsque l’on travaille dans un cabinet de conseil. Cela donne de la crédibilité auprès des clients, cela les rassure aussi. Parfois, les actuaires doivent engager leur responsabilité (signer certains documents) à la demande des autorités de régulation. »

A lire aussi