Rencontre avec… Marcel Roncin, président de l’Association française des professionnels des titres (AFTI)

« Les rémunérations ont été revalorisées au fil du temps »

le 08/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Quelles sont les tendances marquantes sur le plan RH dans les métiers titres ?

Dans les cinq prochaines années, les effectifs du post-marché retail (la clientèle des réseaux bancaires, NDLR) devraient se réduire, de l’ordre de 7 % sous l'effet de l'industrialisation des process. De façon générale, les métiers titres auront néanmoins besoin de collaborateurs, plus jeunes, plus diplômés, plus mobiles et anglophones. Par ailleurs, aujourd’hui, les jeunes qui viennent exercer dans cette activité n’ont pas envie d’y passer toute leur carrière. Les banques vont donc devoir tenir compte de cette volonté de mobilité et proposer des plans de carrières en dehors du métier de la conservation de titres.

Les rémunérations sont-elles attractives ?

Les rémunérations ont été sensiblement revalorisées au fil du temps. La crise de 2007-2008 a par ailleurs accru l'intérêt de ces métiers à travers la montée des fonctions de contrôle et de gestion du risque. Mais ces métiers restent méconnus des étudiants. Nous nous efforçons depuis quelques années, en nouant des partenariats avec des universités et des grandes écoles, de nous associer à leurs formations afin de faire connaître les métiers du post-marché et d'en faciliter l'accès aux étudiants.

A lire aussi