Régime sec pour les salariés de BNP Paribas

le 07/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires qui viennent de s’achever chez BNP Paribas ont laissé un goût amer aux syndicats : aucune augmentation salariale pérenne n’a été consentie par la direction de la banque de la rue d’Antin. Cette dernière a néanmoins proposé un supplément d’intéressement de 1.000 euros par personne, un abondement exceptionnel du plan d’épargne salariale de 210 euros et une enveloppe de 1,2 million d’euros dédiée à l’égalité salariale hommes-femmes. Des propositions qui n’ont pas satisfait FO, la CGT et la CFTC. Les trois syndicats ont appelé les salariés à manifester, le 29 octobre, devant l’agence de la banque dans le quartier de l’Opéra. Le SNB CFE-CGC et la CFDT consultent quant à eux leurs adhérents.

A lire aussi