L’avis de… Serge Darolles, chercheur sur la plate-forme de comptes gérés chez Lyxor Asset Management*

« La recherche séduit des étudiants aux profils plus variés »

le 24/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Quel est l’impact de la crise sur la recherche en finance ?

Il y a quelques années, la recherche était très technique, portant surtout sur les problèmes d’évaluation et de couverture des produits complexes. La crise a créé un besoin de compréhension plus globale du système économique, avec des thèmes comme la finance durable et responsable, le risque systémique, les problèmes de contagion et de liquidité.

Le profil des chercheurs a-t-il évolué ?

La recherche attirait auparavant surtout des ingénieurs. Avec des thèmes qui se raccrochent de plus en plus à une réalité économique, elle séduit dorénavant des étudiants aux profils plus variés (des économistes ou des sociologues) qui auraient été rebutés par des thèmes comme la valorisation ou le pricing.

La recherche peut-elle ainsi maintenir un lien avec l’industrie de la finance ?

Si les thèmes abordés, notamment en termes de régulation, ne vont pas obligatoirement dans son sens, l’industrie financière a pris conscience qu’elle devait participer au développement de ces réflexions si elle ne voulait pas se faire imposer par les législateurs des règles inadaptées. Ce n’est pas un hasard si des acteurs comme Société Générale, UBS ou Amundi soutiennent des chaires de recherche en finance.

*Et professeur associé à l’université Paris Dauphine en économétrie de la finance

A lire aussi