Dossier BONUS

RECHERCHE CREDIT - Renouveau pour le « buy-side »

le 25/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Nouveaux venus dans notre dossier cette année, les spécialistes de la recherche crédit s’affirment dorénavant comme « une fonction clé, longtemps parent pauvre quant aux bonus versés, mais qui retrouve aujourd’hui ses titres de noblesse », constate Denis Marcadet, président de Vendôme Associés. Du côté des analystes buy-side, chez les acteurs les mieux-disants de la place, « alors que l’on voit une certaine homogénéité de traitement sur les salaires fixes entre 'investment grade' et 'high yield' (haut rendement, NDLR), les bonus s’envolent. Le 'high yield', en forme ces deux dernières années (l’expertise est recherchée), tient le haut du pavé côté variable, avec un bonus égal à 50 % du fixe ou à 100 % du fixe pour les analystes gérants ». En revanche, chez les sell-side où les qualité humaines attendues et la finalité de l’analyse sont différentes, la baisse du bonus est marquée, avec une variable qui se situe autour de 40/50 % du fixe « et plafonne, pour de rares exceptions, à 80 %« , précise le dirigeant de Vendôme, qui rappelle que « les équipes sont majoritairement basées à Londres ».

A lire aussi