Témoignage Matthieu Boraud, directeur du développement des ressources humaines au Crédit Agricole Normandie depuis février 2012

« La proximité et l’empathie sont indispensables »

le 08/11/2012 L'AGEFI Hebdo

« Après des expériences professionnelles antérieures davantage tournées vers des fonctions opérationnelles (production, marketing, développement d’activités), j’ai découvert un métier passionnant. Je n’ai pas suivi de formation dédiée aux RH, j’ai un diplôme d’ingénieur. Il faut en permanence concilier des paradoxes : le court terme et le long terme, la logique économique et les salariés… Pour cela, la proximité et l’empathie sont indispensables. Je me déplace régulièrement dans les agences du réseau et je rencontre systématiquement les collaborateurs qui sont nommés cadres. Je participe aussi aux entretiens de recrutement, nous sommes le troisième employeur privé de la région. Avec la montée des incivilités en agences, les risques psychosociaux constituent pour moi un réel sujet de préoccupation. Je sais que certains collaborateurs peuvent mal vivre l’augmentation des incivilités, même si, heureusement, il n’y en a pas tous les jours. Aujourd’hui, mon rôle de DRH me plaît en raison de la diversité des sujets que j’aborde. Ce que je regrette parfois, c’est d’avoir un agenda contraint qui ne laisse pas le temps de rencontrer les salariés aussi souvent que je le souhaiterais. »

A lire aussi