Témoignage Armance Bordes, 33 ans, responsable corporate - droit boursier et secrétaire du conseil de surveillance chez Eurazeo

« Promouvoir davantage le ‘private equity’ auprès des jeunes diplômées »

le 25/10/2012 L'AGEFI Hebdo

« Après l’examen du Barreau, j’ai intégré le bureau parisien d’un cabinet d’avocats d’affaires américain où j’étais spécialisée en M&A (fusions-acquisitions, NDLR). J’y suis restée trois ans. Je suis partie après avoir eu mon premier enfant. Ce n’est pas tant la charge de travail que le caractère imprévisible des dossiers en M&A qui était devenu un peu difficile à gérer. En 2007, j’ai rejoint Eurazeo en qualité de juriste 'corporate'. La finance est un milieu principalement masculin, c’est vrai. C’est surtout un secteur où les exigences sont très fortes mais dès lors qu’un collaborateur est compétent et impliqué, son travail est valorisé de la même manière qu’il soit un homme ou une femme. Chez Eurazeo, il y a des femmes à tous les niveaux de hiérarchie et notamment dans les équipes d’investissement. Nous recrutons beaucoup d’ingénieurs, or il y a peu de femmes issues des écoles d’ingénieurs. Il faudrait promouvoir davantage les métiers du capital-investissement auprès des jeunes diplômées des grandes écoles qui se font peut-être une fausse idée de ces activités en termes de carrières. »

A lire aussi