Témoignage Karen Pham Van, 36 ans, responsable de la gestion des risques chez Balestra Capital

« La première question des recruteurs new-yorkais porte sur la 'green card' »

le 14/11/2013 L'AGEFI Hebdo

« Je suis arrivée à New York il y a 13 ans chez Société Générale. A vrai dire, mon objectif à l’époque était surtout de travailler à New York ! J’y suis restée dix ans. Puis il y a quatre ans, un ‘hedge fund’, Balestra Capital, m’a offert de le rejoindre en tant que responsable de la gestion du risque. Ce fonds avait très bien performé les années précédentes ; l’équipe avait grossi et avait besoin d’intégrer de la gestion du risque. A cette époque, je ne cherchais pas particulièrement un autre poste. J’étais très bien chez Société Générale. Mais ce 'hedge fund’ m’a 'chassée' et m’a laissée développer mon activité comme je l’entendais tout en m’intégrant au comité d’investissement. C’était grisant. Sans compter les bonus qui ne sont pas les mêmes qu’en banque. Pour toutes ces raisons, les 'hedge funds' représentent une des principales opportunités pour les cadres expérimentés du secteur bancaire à New York. Enfin, j’avais la chance d’avoir une 'green card'. C’est sans doute la première question que posent les chasseurs de tête à New York lorsqu’ils prennent contact avec des non-Américains. »

A lire aussi