PORTRAIT Béatrice Lebouc, déléguée générale de la DFCG

La première à ce poste

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

L

a nouvelle déléguée générale de la DFCG (Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion) n’hésite pas à imprimer le changement. Première femme à ce poste depuis cinquante ans qu’existe l'association, elle ponctue en même temps une carrière qui avait commencé sous tout un autre angle, comme ingénieur dans intelligence artificielle.« L’informatique m’est très vite apparue comme un outil et non une fin, d’où mon évolution vers des sujets autres, liés à l’information, et je me suis ainsi tournée vers l’organisation de conférences », raconte-t-elle. D’abord abordée sous l’angle des nouvelles techonologies, cette activité évolue ensuite vers des sujets très variés, avec des salons financiers et notamment Financium, le congrès national de la DFCG. Elle rejoint en 2008 l’association comme directrice des partenariats et de la communication. « A cette époque, la DFCG a souhaité grandir et faire appel à des professionnels pour chacune de ses activités, selon une tendance générale dans le milieu des associations, indique Béatrice Lebouc. Elle voulait accompagner le développement de ces travaux dans la volonté de partage et d’échange du savoir entre les membres ». Désormais déléguée générale, Béatrice Lebouc a en charge la gestion d’ensemble de l’association qui compte 17 permanents.« Le délégué général est le garant, au-delà des changements de président tous les trois ans, de la mise en œuvre de la stratégie dans le cadre des valeurs qui ont présidé à la création de l’association, souligne Béatrice Lebouc. Elle se veut plus lisible auprès des pouvoirs public et entend intensifier son lobbying et rendre plus accessible son contenu intellectuel. » Non contente de voir croître le nombre de ses adhérents, l’association veut en effet les aider à se développer eux aussi, notamment pour que les PME passent au rang d’ETI.

A lire aussi