Portrait Laurence Debroux directeur général finance et administration chez JCDecaux

Piloter les finances comme un projet

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Le début de carrière a été classique pour cette diplômée de HEC, sortie major de sa promotion : depuis Merrill Lynch, elle a travaillé à la privatisation d’Elf Aquitaine et a rapidement rejoint ce groupe à la trésorerie. Un changement dans la branche pharmacie lui permet de se retrouver aux premières loges chez Sanofi, en tant que directeur du plan, lors du rachat d’Aventis en 2003. « J’ai codirigé le groupe de projet qui a conduit l’opération dans tous ses aspects, financier, juridique et stratégique, et j’ai pris part aux discussions entre les actionnaires, précise Laurence Debroux.Ce type de mission représente naturellement un accélérateur de carrière, m’ayant donné une visibilité devant le conseil du groupe. »De fait, Laurence Debroux est devenue directeur financier adjoint en 2004 puis, en 2007, directeur financier du groupe et directeur de la stratégie en 2008. De quoi prendre goût à une approche large de la finance… et accepter le poste de directeur général finance et administration chez JCDecaux en juillet dernier.« Le directoire de ce groupe familial, avec quatre personnes, fonctionne avec réactivité et un dynamisme comme j’avais pu l’expérimenter dans l’équipe de Sanofi qui a conduit le projet Aventis », explique-t-elle. Le changement de taille du groupe n’enlève rien à la richesse de la tâche. « JCDecaux représente déjà un grand groupe international, avec près de 2,4 milliards de chiffre d'affaires et de 10.000 personnes, une présence dans 56 pays et une cotation en Bourse, indique Laurence Debroux. Passé l’effet de seuil d’un grand groupe, la taille ne change plus vraiment l’éventail des sujets traités. Et le caractère familial lui donne une stabilité et des perspectives de long terme qui permettent, y compris dans des temps difficiles, une liberté d’esprit pour travailler.»

A lire aussi