Rencontre avec… Guillaume Deback, directeur général de Financière Fonds Privés, diplômé du MBA de l’Insead

« Une pédagogie qui incite à réfléchir »

le 28/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Pour quelles raisons avez-vous suivi un MBA ?

La création de notre entreprise spécialisée en private equity est une conséquence directe du MBA que j’ai suivi en 2007. Après dix ans passés dans l’industrie chez Alcatel et Valeo notamment, j’avais envie de me reconvertir dans la PME et la finance. Mais je sentais que je n’avais qu’une seule corde à mon arc, des pans entiers de l’entreprise m’étaient inconnus. C’est compliqué de changer de métier sans passer par une formation intermédiaire.

Qu’avez-vous retenu de l’enseignement de l’Insead ?

J’y ai rencontré des professeurs fascinants, qui nous ont enseigné la finance, la sociologie des organisations, l’entrepreneuriat. On nous apprend à tout comprendre. Par exemple, j’y ai appris les mécanismes de la finance des marchés, des hedge funds, comment se finance une entreprise, etc. La pédagogie, qui mêle apprentissage académique et étude de cas, incite à réfléchir plus qu’à « bachoter ». Et puis, le réseau des anciens est un capital extraordinaire. Si je dois faire une étude de marché au Brésil ou en Inde par exemple, je sais que je peux m’appuyer sur lui.

A lire aussi