L’avis de... Anne de La Rochebrochard, directeur du département banque-finance au cabinet de recrutement Grant Alexander

« La part variable de la rémunération peut atteindre des proportions élevées »

le 31/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Comment fonctionne le marché des métiers du trading haute fréquence ?

Le développement de l’arbitrage statistique et les différentes régulations concernant les activités pour compte propre des banques ont entraîné une augmentation du nombre d’acteurs dans le domaine de la haute fréquence : notamment des hedge funds et des sociétés de compte propre indépendantes. Généralement, les responsables de desk sélectionnent eux-mêmes leurs juniors. En ce qui concerne les profils plus seniors, seuls les opérationnels sont à même de juger de la pertinence d’une stratégie et de la technicité d’un candidat.

Quelles sont les perspectives de rémunération des professionnels ?

Dans ce domaine, indiquer une échelle n’aurait aucun sens. La part variable est généralement liée aux revenus générés, parfois sous forme d’un pourcentage de ceux-ci. Le variable peut donc atteindre des proportions très élevées. Mais attention, tout le monde ne réussit pas dans ce domaine : certains traders haute fréquence ne décollent jamais, d’autres sont « starisés ». Et pour garder les meilleurs, les banques n’ont peut-être pas dit leur dernier mot face aux hedge funds.

A lire aussi