Témoignage Vahram Yerikian, responsable de la plate-forme parisienne « project finance » de BNP Paribas Corporate & Investment Banking

« Parmi nos opérationnels, certains sont d’anciens stagiaires »

le 16/06/2011 L'AGEFI Hebdo

« Nous accueillons des stagiaires depuis longtemps. Chaque année, ils sont deux ou trois, en fin d’études ou en année de césure, à intégrer notre équipe de cinquante opérationnels. Le financement de projet est un métier très structuré, où la modélisation financière est très poussée. La période d’apprentissage est donc longue, ces stagiaires travaillent à nos côtés durant douze mois en moyenne. L’idée est de leur faire vivre une année de la vie de l’équipe. Une part de ces stagiaires vient d’écoles d’ingénieurs comme l’Ecole des Ponts ou des Mines, tandis qu’une autre part est issue d’écoles de commerce comme l’Essec ou l’université Paris-Dauphine. Un tuteur, qui est un professionnel de l’équipe (parfois je suis moi-même tuteur), les accompagne de façon individuelle et suivie afin de leur faire découvrir le monde bancaire et nos produits. C’est ce tuteur qui les évaluera de façon formelle à la fin du stage, en tenant compte des remarques des managers avec lesquels les stagiaires ont collaboré. Cette évaluation combine les compétences techniques et les ‘soft skills’ (compétences comportementales, NDLR). Les stages sont un canal de recrutement privilégié pour les postes de juniors dans notre métier. Parmi nos opérationnels, certains sont d’anciens stagiaires. »

A lire aussi