« Un pari risqué et hasardeux »

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Cort Gwon (

photo) a commencé sa carrière au début des années 90 dans les cabinets d’audit Andersen Consulting et Ernst & Young. Mais il n’était pas satisfait. « La bulle internet se profilait à l’horizon, les métiers du 'trading' me faisaient rêver. J’ai donc décidé de quitter le monde du conseil pour celui de la finance. Pour cela, j’ai opté pour un MBA à l’université de Columbia à New York. » Une stratégie payante puisqu’il prend, dès la fin de son MBA, des fonctions à responsabilités dans des sociétés de trading comme LibertyView Capital, Neuberger Berman et FBN Securities. « L’an dernier, j’ai créé HudsonViewCapital Management, ma propre société de gestion d’actifs. Le MBA m’a clairement permis de rejoindre le secteur de la finance. Mais cela ne serait pas possible aujourd’hui car il n’y a plus d’opportunités d’emploi dans ce secteur. » A propos de ceux qui travaillent dans la finance aujourd’hui et envisageraient de faire un MBA pour accélérer leur carrière, Cort Gwon estime que « ce serait un pari risqué et hasardeux car les chances de retrouver un emploi après un MBA semblent limitées. Je leur conseillerais plutôt de garder leur emploi et d’opter pour une formation complémentaire à temps partiel ».

A lire aussi