Rencontre avec... Godefroy Beauvallet, directeur du fonds Axa pour la recherche

« Nous représentons un tiers du mécénat scientifique en France »

le 27/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Comment fonctionne votre fonds pour la recherche ?

Tous nos appels à concours sont organisés à l’échelon mondial. Ils portent sur les grands risques liés à l'environnement, la vie humaine, l'économie et les sciences sociales. Nous finançons trois moments charnières de la carrière d’un chercheur : le post-doc, le projet de recherche et la chaire. A titre d'exemple, nous avons alloué en septembre 2 millions d’euros à la création d’une chaire à l’Insead dédiée à l’étude des risques liés à l’information sur les marchés financiers. Au total, depuis 2007, le fonds Axa pour la recherche a financé plus de 400 projets dans 27 pays. En France, nous représentons un tiers du mécénat scientifique.

Quels bénéfices retirez-vous de cet investissement ?

Dans notre métier, le principal danger est de ne pas savoir. Lorsque vous déterminez un prix sur un produit, mieux vaut connaître la dernière modélisation. Le fait de côtoyer et d’échanger avec les meilleurs chercheurs de la planète peut donc être considéré comme un travail de veille qui nourrit notamment les analyses de nos experts et actuaires en matière de risques.

A lire aussi