L’avis de... Sabine Smith-Vidal, avocat en droit social, associée d’Allen Overy à Paris

« Un nombre croissant de contentieux judiciaires sont liés à la mobilité »

le 11/07/2013 L'AGEFI Hebdo

La loi de sécurisation de l’emploi favorisera-t-elle les mobilités internes au sein des banques ?

Cette nouvelle loi permet aux entreprises de gérer les évolutions de leurs emplois et de leurs compétences en utilisant les mobilités internes selon des modalités définies par accord d’entreprise. L’idée est d’apporter de la flexibilité aux employeurs tout en encadrant ces mobilités, notamment géographiques. Pour autant, il est à craindre que les organisations syndicales formulent des résistances à signer. Par ailleurs les salariés français n’ont pas la culture de la mobilité.

Les mobilités internes constituent-elles une source importante de contentieux dans la finance ?

On note un nombre croissant de contentieux judiciaires liés à des problèmes de mobilité dans le secteur bancaire entre autres, en particulier parce que toute une génération de salariés dans des fonctions peu qualifiées, les plus anciens, a été longtemps négligée en termes de formation. Une évolution plus positive se remarque depuis quelques années, mais les progrès sont encore lents pour l'employabilité.

A lire aussi