Morosité salariale pour les banquiers d’investissement en France

le 07/03/2013 L'AGEFI Hebdo

En pleine saison des bonus, les salaires fixes dans les métiers de banque de financement et d’investissement (BFI) en France passent au second plan. Pourtant, eux aussi souffrent de la crise. La dernière Salary Survey 2013 du recruteur Robert Walters indique que les rémunérations de base des financiers ne progresseront pas cette année, à l’exception du segment M&A (fusions-acquisitions)/capital-risque/projet (voir le tableau). La plupart des fonctions affichent les mêmes niveaux de salaires que l’étude de 2012, et même de 2011. Côté bonus, les banquiers français devraient cette année être logés à la même enseigne que leurs homologues de Wall Street qui ont vu leur part variable chuter de 36 % en moyenne, selon une enquête du site d’offres d’emploi eFinancialCareers réalisée en janvier dernier. Parmi les sondés, 23 % déclarent que leur prime a été versée en différé (étalée dans le temps), contre 19 % l’année précédente.

A lire aussi