Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux Services

le 01/03/2012 L'AGEFI Hebdo

"Nous pourrions envisager de durcir le dispositif (...) en imposant (…) un ratio chiffré entre la partie fixe et la partie variable de la rémunération. Cette dernière ne pouvant dès lors excéder un certain pourcentage de la rémunération totale."

(Bruxelles, 30 janvier 2012)

A lire aussi