Témoignage Franck Nicolas*, directeur allocation globale et ALM (actif-passif) de Natixis Asset Management

« Mes romans mettent en scène un gendarme maritime menant des enquêtes »

le 15/12/2011 L'AGEFI Hebdo

« Mes deux premiers romans** sont parus en 2004 et 2007 et un troisième est en préparation. L’écriture m’est venue tardivement, mais j’ai toujours aimé lire des policiers. J’adore les énigmes. Jeune, j’ai beaucoup lu Agatha Christie et aujourd’hui j’apprécie Grangé, Reverte, Dan Brown… Mes romans mettent en scène un personnage récurrent, Benoit Caubère, un gendarme maritime qui mène des enquêtes en partie dans le milieu militaire. Avant l’écriture d’une histoire policière, il y a tout un scénario à imaginer, une investigation, des indices à livrer au lecteur à tel moment, c’est une construction ardue. Mais c’est aussi un réel moment d’évasion et de totale liberté. J’écris le soir, le week-end et pendant mes congés. Mon N+1 est au courant puisque je publie sous mon vrai nom, mais j’en parle assez peu. Je ne suis pas toujours à l’aise avec certaines remarques un peu superficielles, mais les critiques construites, positives comme négatives, m’intéressent. Parfois, je fais des parenthèses car mon métier est prenant mais je sais que je vais ‘replonger’. Un jour, je m’y consacrerai peut-être entièrement, mais ce ne sera pas avant plusieurs années. »

*Lire par ailleurs l’intervention de Franck Nicolas dans la Table ronde pages 6 à 9.

**« La baie des démons » et « Le paradoxe des méduses » (éditions Presses du Midi).

A lire aussi