L’avis de… Joceline Hamon, directrice d’All-e-Quest.com*

« Le manager évalué doit être le seul destinataire du rapport »

le 10/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Quelles sont les règles à respecter dans un 360° ?

La première, c’est que le manager qui va bénéficier d’un 360° doit être volontaire. La deuxième concerne la confidentialité des résultats. Le manager évalué doit être le seul destinataire du rapport. Si ce n’est pas le cas, les réponses peuvent être détournées. Il faut enfin veiller à protéger l’anonymat des réponses afin d’obtenir des contributions authentiques.

Ces règles sont-elles toujours respectées ?

Non, et c’est d’ailleurs ce qui a terni la réputation du dispositif. Le 360° a trop souvent été dévoyé par des entreprises qui communiquent les rapports aux RH, ou qui parfois lient les résultats à la rémunération.

Comment exploiter les résultats d’un 360° ?

Via un plan de progrès qui comprend trois ou quatre objectifs à atteindre, avec des indicateurs associés. Celui-ci est transmis aux RH et aux managers par le bénéficiaire afin que ces derniers puissent avoir connaissance des progrès à réaliser et en mesurer les avancées. Il arrive aussi que le 360° donne lieu à un plan d’accompagnement individuel ou collectif, qui peut comprendre de la formation,

du tutorat ou du coaching.

*Société spécialisée dans les processus de 360°

A lire aussi