Luca Zucchi, consultant spécialisé dans le secteur financier chez Accenture

« L'impact financier n'est pas négligeable »

le 16/01/2014 L'AGEFI Hebdo

« Alors que ma femme avait repris son travail après son congé maternité, neuf mois après la naissance de notre fille, notre assistante maternelle a été opérée d'urgence. Nous avions alors comme option de confier notre fille à nos familles respectives en Bretagne ou en Italie, ou que je prenne un congé parental d’éducation de six semaines jusqu’à la rentrée de septembre. Après m'être renseigné à propos du dispositif, je suis allé voir les représentants des ressources humaines pour leur expliquer la situation. Comme j’étais entre deux missions, ma demande a été acceptée sans aucun problème. L'accueil a aussi été favorable auprès de mon manager qui venait d'être papa pour la quatrième fois, et qui comprenait donc très bien ma situation. Au final, tout a été réglé en trois jours. J'ai vraiment profité de cette période où j'ai pu passer des journées avec ma fille. Cela m'a permis d'instaurer avec elle un lien privilégié. Mon retour au sein de l’entreprise s’est très bien passé ; on m'a tout simplement affecté une nouvelle mission. Mais je ne sais pas si j'aurais pris la même décision si le congé avait duré plus longtemps car l'impact financier n'est pas négligeable. »

A lire aussi