Témoignage Christophe Digoy, managing partner du bureau parisien de SJ Berwin

« L’écueil est de transformer les valeurs humaines en valeurs capitalistiques »

le 20/09/2012 L'AGEFI Hebdo

« J’ai pris la tête de SJ Berwin Paris le 1

ermai dernier, succédant à George Pinkham qui était le 'managing partner' depuis la création du bureau parisien il y a onze ans. Comme je faisais déjà partie du comité de direction de SJ Berwin, la transition s’est faite naturellement. Mon rôle, désormais, sera d’injecter des idées et de faire en sorte qu’elles soient acceptées comme cela a toujours été le cas, c’est-à-dire de manière consensuelle. Je pense que l’écueil, au sein d’un gros cabinet comme le nôtre, est de transformer les valeurs humaines en valeurs capitalistiques. Il ne s’agit pas, comme l’a fait Dewey & LeBoeuf, d’être global à tout va et à tout prix, ce qui représente davantage une fuite en avant qu’une stratégie. Au sein de SJ Berwin, nous mettons surtout l’accent sur l’humain, la mise en valeur des collaborateurs, leur formation, etc. Je vais tâcher de préserver cet état d’esprit, et faire en sorte que nous continuions à nous amuser ensemble pour fédérer les équipes via, par exemple, l’organisation de notre tournoi de ping-pong annuel et notre participation au triathlon. A partir d’une certaine taille, un cabinet peut très vite être déshumanisé… »

A lire aussi