Témoignage Axelle Zandvliet, 29 ans, chargée de l'e-réputation et des médias sociaux pour le groupe BPCE

« L’écriture d’un tweet ne s’improvise pas »

le 11/04/2013 L'AGEFI Hebdo

« Mon travail consiste à gérer l’e-réputation du groupe BPCE, c’est-à-dire surveiller tout ce qui se dit sur le web, et nouer des relations avec les blogueurs, comme le font les attachés de presse avec les journalistes. Je dois aussi alimenter le fil Twitter @GroupeBPCE et conseiller, en termes d’usage et de stratégie, toutes les entreprises du groupe sur les réseaux sociaux. En permanence connectée, j’ai toujours à portée de main mes principaux outils de travail : mon smartphone et mon ordinateur portable. Lorsque j’envoie des informations aux blogueurs, je fais en sorte que mon email soit intelligible et compréhensible ! Et évidemment, sans faute d’orthographe. L’écriture d’un tweet ne s’improvise pas non plus. Elle doit être efficace - un sujet, un verbe et un complément - et concise. Je travaille parfois en binôme avec un attaché de presse pour identifier les messages à faire passer, bien choisir le terme à valoriser via le « mot dièse » qui conditionnera le bon référencement du message. Car pour qu’un tweet soit retwitté ou mis en favori, il faut qu’il soit pertinent et bien construit. »

A lire aussi