L’attractivité des banques en chute libre auprès des étudiants

le 03/10/2013 L'AGEFI Hebdo

« Série noire pour les banques ». C’est ainsi que le classement Universum 2013 des 100 employeurs idéaux pour les étudiants d’écoles de commerce françaises qualifie la dégringolade des banques (voir le tableau). « Les métiers associés au risque, les plans sociaux ou les restructurations sont des images véhiculées par ce secteur, qui fait les frais de l’inquiétude grandissante de nos étudiants », explique Julien Marchalant, consultant en marque employeur chez Universum. Les étudiants boudent aussi les banques américaines : Goldman Sachs passe de la 16e à la 24e place, JPMorgan de la 18e à la 27e, Morgan Stanley de la 37e à la 40e et Credit Suisse de la 51e à la 67e. En revanche, les « Big Four » se distinguent, l’audit étant perçu comme un secteur refuge. E&Y (Ernst & Young) est 10e (9e en 2012), tandis que KPMG, PwC et Deloitte remontent dans le classement en se hissant respectivement aux 13e, 23e et 26e rangs.

A lire aussi