L’avis de... Amaury la Clavière, consultant senior chez Robert Walters

« Les jeunes sont plus à l’aise dans des environnements internationaux »

le 17/10/2013 L'AGEFI Hebdo

La maîtrise de l’anglais est-elle un critère important dans le recrutement en finance ?

Les banques d’investissement françaises et étrangères recherchent de manière générale des collaborateurs pouvant soutenir un discours professionnel en anglais tant à l’écrit qu’à l’oral. Les collaborateurs doivent être en mesure de faire passer les messages importants et de bien comprendre les points clés d’une conversation ou d’une « conf-call », mais aussi de rédiger correctement des e-mails et des dossiers.

Les jeunes Français ont-il un bon niveau ?

Globalement sur le marché, nous constatons que les candidatures des Français ont plutôt bien évolué sur la maîtrise de l’anglais. Les jeunes diplômés se sentent plus à l’aise dans des environnements internationaux, un certain nombre d’entre eux étant partis à l’étranger en Erasmus, via un stage ou un VIE (volontariat international en entreprise, NDLR). C’était moins le cas il y a quelques années. Ces candidats restent toutefois moins à l’aise dans la langue que des candidats allemands ou des pays nordiques. Bien que l’environnement de travail reste majoritairement franco-français, les projets suivis sont au minimum européens, sinon internationaux, et nécessitent donc des équipes très opérationnelles en anglais.

A lire aussi