Témoignage Nicolas Huet, directeur juridique de la société d’investissement Eurazeo et ancien associé chez White & Case

« Je voulais allier mon métier de spécialiste du M&A à une fonction plus ouverte »

le 24/11/2011 L'AGEFI Hebdo

« Avocat de formation, spécialisé dans le capital-investissement, j’avais déjà quitté la profession en 2000 pour prendre la direction juridique du groupe Genoyer, alors contrôlé par Carlyle. Fin 2002, je suis retourné au métier d’avocat d’affaires chez White & Case, où je suis resté jusqu’en 2010. J’ai ensuite intégré la société d’investissement Eurazeo en tant que directeur juridique, car je voulais allier mon métier de spécialiste des fusions-acquisitions (M&A) à une fonction plus ouverte sur les autres métiers, le tout en étant du côté du donneur d’ordres et de l’investisseur. Cela me permet aujourd’hui de rester impliqué dans les opérations tout en m’occupant d’autres tâches, comme le suivi ‘corporate’ ou encore la réglementation. J’avais également envie de travailler au quotidien avec des personnes d’horizons différents et de vivre une aventure d’entrepreneur à plus long terme car dans les cabinets d’avocats, les objectifs sont à court terme, ce qui n’est pas toujours très motivant. Après avoir été avocat pendant quinze ans, je me fais parfois l’avocat des avocats dans mon entreprise, afin que la direction se rende compte du travail qu’il y a derrière et des coûts associés. Les deux professions sont éminemment complémentaires. »

A lire aussi