Témoignage Philippe Lecomte, directeur général de Schroders France et président de SOS Sahel

« Je vais en Afrique plusieurs fois par an pour suivre les projets »

le 14/07/2011 L'AGEFI Hebdo

« Le point de départ de mon engagement est ma passion pour le rallye-raid. Mais je ne pouvais pas traverser l’Afrique sans prendre en considération les populations du Sahel et leurs difficultés. Il y a quelques années, j’ai décidé de m’investir et j’ai découvert l’association SOS Sahel. J’ai aidé la structure à lever des fonds et il y a trois ans, j’ai intégré son conseil d’administration. Je vais en Afrique (Sénégal, Mali, Tchad…) trois à quatre fois par an pour m’assurer du bon déroulement des projets menés. Je rencontre les équipes locales (les associations SOS Sahel dans le monde sont indépendantes et comptent 300 salariés dans le Sahel). Malgré ses problèmes, cette région se développe. Nos actions permettent de créer une vraie filière économique, dont bénéficient par exemple les agriculteurs locaux. J’essaie de faire jouer mon réseau professionnel afin de faire connaître l’association et ses initiatives. Chez les Anglo-Saxons, les actions de ‘charity’ sont très répandues. En France, j’ai noté au cours des dernières années un intérêt grandissant pour les œuvres caritatives. Je ne sais pas vraiment si je suis un financier ‘atypique’. En tout cas, je ne voudrais pas l’être ! »

A lire aussi