PORTRAIT Ayse Asardag, directrice financière du group TEB, groupe BNP Paribas

« Je suis où je rêvais d’être il y a dix ans »

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Je suis où je rêvais d’être il y a dix ans », admet Ayse Asardag, 47 ans, qui est depuis 2001 directrice financière du groupe TEB et membre du conseil depuis un an. Une position rare pour une femme dans une banque en Turquie. Cette réussite, Ayse Asardag la doit à la chance, l’amour des chiffres et beaucoup de travail. Diplomée de l’université de Bogazici à Istanbul et expert-comptable, cette mère de deux enfants commence sa carrière chez PricewaterhouseCoopers à Istanbul, puis rejoint Londres. Après cinq ans à la City, elle opte pour une année d’enseignement de la comptabilité à l’Université de Glamorgan pour respirer un peu alors qu’elle attend son premier enfant. Puis elle décide de donner un nouveau tournant à sa carrière.« L’audit est une grande école, mais j’avais réalisé que je n’apprenais plus. » Elle rejoint alors le département finance de TEB banque, dans lequel elle gravit les échelons pour en devenir directrice, puis directice financière du groupe. Le tout pendant une « période intéressante », l’arrivée de BNP Paribas qui prend une participation dans TEB en 2005, puis la fusion avec Fortis. Est-ce un destin particulier pour une femme en Turquie ? « Le pourcentage d’emploi des femmes en général est assez bas comparé à d’autres pays européens, mais bien plus élevé dans les positions de management. »Un fait qu’elle explique par les disparités d’éducation et la diversité culturelle. « Istanbul est très en avance par rapport à d’autres régions du pays. Les femmes occupent 28 % des postes de managers chez TEB, qui a toujours promu activement les femmes, même avant l’arrivée de BNP Paribas. » Mais pour ce qui est d’être une« working mother »en haut de l’échelle, les problèmes sont les mêmes qu’ailleurs, « même si prendre du temps pour sa famille n’est pas regardé de travers comme cela peut l’être à Londres ». Quand à son avenir, Ayse Asardag espère bien« continuer à avancer, mais surtout à apprendre, être un modèle pour son équipe et les motiver ».

A lire aussi