Témoignage Véronique Owona, conseillère langue des signes française à la Macif

« Je peux expliquer à un client sourd ou malentendant le contenu d’un contrat »

le 17/11/2011 L'AGEFI Hebdo

« Je suis devenue conseillère langue des signes française en 2009. Auparavant, je travaillais à la vente et après-vente au point d’accueil de l’avenue de la Grande Armée à Paris. Je me suis portée volontaire pour remplacer, dans ce même point d’accueil, un conseiller LSF qui était muté. Avant de prendre ce poste, j’ai suivi une formation de huit semaines dans un organisme spécialisé. Apprendre à ‘signer’ est prenant, il faut être très attentif. Certains signes se ressemblent, il faut toujours bien regarder son interlocuteur. Aujourd’hui, je peux expliquer à un client sourd ou malentendant le contenu d’un contrat d’assurance, ou qu’en cas de sinistre, un expert va venir le voir, etc. Dans la région Ile-de-France de la Macif (Paris, Yvelines, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), 360 sociétaires sourds ont été identifiés. Ce sont des clients comme les autres ! Ils travaillent, ont une famille, un logement, une voiture… Ils ont besoin de produits classiques d’assurance, de complémentaire santé, de placements et ont envie de les comprendre. Ils sont souvent sur leurs gardes et le fait qu’un conseiller s’adresse à eux en ‘signant’ les met en confiance. »

A lire aussi