Témoignage Eduardo Perez-Richet, 33 ans, enseignant chercheur au département d’Economie de l’Ecole Polytechnique

« Je m’attache à bâtir une réputation académique solide »

le 24/05/2012 L'AGEFI Hebdo

« L’intérêt pour l’économie et la recherche m’est venu au cours de mes études à l’Ecole Polytechnique. Après un doctorat en économie à Stanford, j’ai intégré le département d’économie de Polytechnique, mais cette fois en tant qu’enseignant (économie financière, microéconomie) et chercheur (sur des thèmes comme la théorie des jeux ou la transmission d’informations). Je trouve la recherche assez exaltante car elle donne la liberté de répondre à des questions inédites, de casser des préjugés ou de dissiper des illusions. Elle me donne également l’occasion d’échanger des idées avec un grand nombre de personnes et il est d’ailleurs important de prendre en compte la réception de vos recherches par la profession. Mais c’est aussi un métier de longue haleine : il faut parfois deux ans entre le moment où l’on s’intéresse à un thème et le moment où l’on publie. Seuls des passionnés sont donc capables de tenir la distance, d’autant que ce métier peut offrir de nombreux débouchés intéressants. Pour ma part, je pense qu’avant de songer à se diversifier, il est important de bâtir une réputation académique solide, et c’est à cela que je m’attache. » 

A lire aussi