Une ancienne cadre de direction financière au sein d’une banque de taille moyenne

« J’aurais pu être arrêtée mais je suis allée travailler quand même »

le 05/12/2013 L'AGEFI Hebdo

« Dès que j’ai rejoint cette banque, les choses ont été compliquées mais intéressantes car il y avait beaucoup de projets simultanés, toute une culture du risque à mettre en place… J’avais une grosse charge de travail, on me demandait toujours plus mais avec des moyens limités, je déployais énormément d’énergie. Petit à petit, j’ai perdu le sommeil, j’étais fatiguée même en rentrant de vacances. Je pensais toujours au travail. J’aurais pu être arrêtée mais je ne l’ai pas souhaité, je suis allée travailler quand même. J’étais en permanence 'dans mon truc'. Les choses se dégradaient, je prenais des anxiolytiques. Je me suis rendue compte qu’il y avait un grand décalage entre mes attentes et ce que l’entreprise me proposait. Je suis d’abord allée voir mon responsable direct pour envisager des solutions, sans succès. Je sentais que mon problème était profond, j’en ai discuté ensuite avec la responsable RH et cela s’est terminé par une rupture conventionnelle. Je suis partie au bon moment, avant de toucher le fond. »

A lire aussi