L’avis de… Carol Lambert, associée, membre de l’initiative Capital Féminin de Deloitte France

« Les initiatives pour la promotion des femmes sont très importantes »

le 10/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Comment l’étude « Women in the board room » a-t-elle été réalisée ?

Dans le monde, douze pays, dont la France, ont spontanément répondu à un appel lancé fin 2010 dans le cadre du centre global de corporate governance créé par Deloitte, que je copréside au plan stratégique. Nous souhaiterions élargir cette étude à d’autres zones géographiques. Une actualisation est prévue tous les six à neuf mois pour mesurer la façon dont les choses évoluent dans ces pays.

Quelles conclusions en tirez-vous ?

Certains pays sont au niveau zéro, d’autres ont émis des recommandations de place sur le sujet des femmes dans les conseils d’administration, d’autres encore sont passés à un projet de loi, et enfin il y a ceux où une loi a été votée (l’Espagne, la France et la Norvège). Il faut désormais passer d’un rôle un peu anecdotique de la femme au sein d’un conseil à une présence plus effective. On dit d’ailleurs que les femmes devraient être au moins trois pour avoir une vraie influence. Les interrogations sur l’existence de femmes « compétentes » tiennent notamment au fait qu’elles ne sont pas habituées à être exposées. Les initiatives visant à promouvoir leur intégration dans des conseils sont donc très importantes. Il y a beaucoup de femmes compétentes, elles existent !

A lire aussi