L’avis de… Anne de La Rochebrochard, directeur au cabinet de chasse de têtes Grant Alexander

« Une image à réhabiliter »

le 16/12/2010 L'AGEFI Hebdo

La crise récente a-t-elle modifié les codes vestimentaires, comportementaux… chez les professionnels de la finance ?

La crise a eu un impact fort sur les banquiers. Ils ont une image à réhabiliter, notamment les traders. Par conséquent, on voit moins de signes extérieurs de richesse par rapport aux années 2005-2006. La conjoncture économique joue sur les comportements. A l’heure actuelle, on ne sait pas vraiment si la crise est réellement terminée, les banquiers préfèrent donc se montrer discrets.

Est-ce aussi le cas à Londres ?

A la City, c’est une loi mathématique : la communauté financière est plus large et les banquiers y sont mieux rémunérés, donc ils ont tendance à être un peu plus extravagants qu’en France. Mais là encore, la crise a calmé tous les professionnels,qui ne veulent plus trop montrer qu’ils gagnent bien leur vie. Porter une montre de luxe - véritable signe distinctif chez ces financiers - est peut-être leur dernier « rempart ». C’est en effet un objet qui peut être dissimulé sous la manche d’une chemise…

A lire aussi